Description

« On a pris un coup, vraiment un coup physique, un coup moral et on se voit mal recommencer, alors bien sûr on le fera parce que c’est notre travail mais c’est un exploit ce qu’on a fait en mars et un exploit ce n’est  pas destiné à être refait comme ça tous les 6 mois, on ne voit pas comment on retrouvera l’énergie qu’il faut pour réaliser un exploit comme celui-là donc le destin des Français est entre leurs mains ».  Le message est là, clair et sans détour, la Professeure Lila Bouadma, membre du conseil scientifique Covid19  me reçoit dans son bureau au fond du service de réanimation dans le sous-sol de l’hôpital Bichat. Son bureau se  résume à une chaise, une table un matelas au sol et un vélo. Inconsciemment la réanimatrice verrouille la porte de son bureau. Cet endroit c’est son sas de décompression lorsqu’elle enchaine chaque mois une série de 3 gardes. L’endroit où elle vient s’assoupir entre deux réanimations. Lila Bouadma a 49 ans et depuis presque 20 ans, elle diagnostique, traite, soigne et réanime à Bichat .