Description

Elle n’a pas encore 30 ans, mais elle part déjà la conquête du monde. Il y a quatre ans à peine, elle créait l’application TOO GOOD TO GO. Pourtant, elle n’était pas la première à se lancer sur ce créneau. Aujourd’hui, 60 millions de repas ont été sauvés à travers le monde. L’application est présente dans 15 pays avec 31 millions d’utilisateurs et 60 000 commerçants partenaires. Elle vient de lever plus de 25 millions d’euros pour poursuivre ce développement. Grâce à ces fonds, les Etats-Unis lui ouvrent grand les bras. En pleine crise pandémique, l’application se développe à toute vitesse. Dans un pays où 40% de la nourriture est jetée; dans un pays où, bizarrement, elle n’a presque aucun concurrent ! 

Plus que tout, Lucie représente cette nouvelle génération d’entrepreneurs. Avec ses collaborateurs, ils sont littéralement portés par une mission : avoir un impact mondial sur ce gaspillage insoutenable, qui a également sa part de responsabilité dans le réchauffement climatique. D’ailleurs, chez eux, pas question de parler de bénéfices quand on aborde la mesure de l’impact, c’est en nombre de repas sauvés que tout s’évalue. La jeune entrepreneure ne s’en tient pas là car elle a aussi publié un « Guide Anti-gaspi » aux éditions Leduc.s, et lancé des campagnes ainsi qu’un Pacte sur les dates de consommation, responsables de 20% du gaspillage. Elle se concentre aussi sur l’éducation aux enfants. Bref, un cercle vertueux, où elle partage les valeurs de Too Good To Go, tout en continuant en faisant parler d’eux. 

Petite nouveauté dans le podcast : un invité surprise posera une question. Cette semaine, l’entrepreneur philanthrope Alexandre Mars se prête au jeu. Normal, c’est lui qui a accepté d’investir récemment dans l’application via son fond.

Lucie est une femme pressée, un œil constamment rivé sur son téléphone, peu de temps pour elle, mais une vie à cent à l’heure où elle s’épanouit pleinement dans son travail-passion. Le tout avec le sourire. Bienvenue dans le monde de Lucie Basch. Bonne écoute avec Impact Positif.