Description

 Chaque projet est rendu possible parce qu’il est financé. Cet épisode est l’occasion de regarder ce qu’il se passe aussi dans les coulisses du financement à impact. Notre invitée, Laurence Méhaignerie a été la première en France à monter son propre fonds d’impact investing. Fille d’un homme politique français, l’engagement est dans son ADN, elle a grandi avec l’idée que l’on pouvait changer le monde, qu’il fallait changer le monde. Mais c’est dans le privé qu’elle trouvera sa voie, dans une démarche entrepreneuriale où elle avait la conviction qu’elle pourrait faire bouger les lignes plus rapidement. Pour elle, l’outil du capital est un sacré levier de transformation, elle décide donc de monter son propre fonds : Citizen Capital était né. En 2008, pas facile de faire comprendre sa démarche. Avec son associé, elle a le plus grand mal à « vendre » son approche de capital investissement, on la ramène toujours à la philanthropie. Mais la ténacité paie. Aujourd’hui, le portefeuille compte une quinzaine d’entreprises. Parmi les pépites : la CAMIF, OpenClassRooms ou encore Make.org. Avec Laurence Méhaignerie, c’est aussi l’occasion d’apporter de la clarté dans nos propos. Alors que le mot « impact » est devenu tellement à la mode, que veut-il dire ? Il est aujourd’hui employé à tort et à travers. « Si BlackRock fait demain de l’impact, alors on changera de nom ! » nous glisse-t-elle ironiquement. Quelles différences entre les démarches RSE de certaines entreprises qui sont de plus en plus fortes et de plus en plus nombreuses, et les démarches d’impact au cœur du business d’autres entreprises ? Comment choisit-elle les projets qu’elle va financer ? C’est un processus méticuleux, centré sur l’impact délivré mais aussi sur la personne qui porte le projet. Parfaitement alignée, Laurence Méhaignerie a également co-fondé la Communauté des Entreprises à Mission, elle détaille pour nous la particularité de ce nouveau statut qui fait de plus en plus d’émules. Sans oublier la question surprise d’un ancien invité, c’est Jean Moreau de Phénix qui se prête à l’exercice, lui qui est également le co-dirigeant d’Impact France. Bonne écoute avec Impact Positif.