Description

Banlieues Santé, c’est l’envie de combattre les inégalités sociales de santé et d’accès aux soins. L’association s’est particulièrement démarquée pendant la crise sanitaire. Au plus près des publics défavorisés dans les quartiers ou en zone rurale pour leur apporter des informations, des kits, identifier aussi ce public situé en « angle mort » : il s’agit de ces personnes invisibles, difficiles d’accès et donc laissées en dehors de tout parcours de soin. Ce sont elles qui renoncent à se soigner, ce sont elles qui sont les premières victimes de ces crises. 

Ce savoir-faire de terrain, centré sur l’écoute et la prévention, s’est révélé précieux pendant les confinements et après : des centaines d’ambassadeurs Covid ont été formés pour aller à la rencontre des habitants dans ces quartiers, des applications ont été créées dans plusieurs langues, des tentes ont été déployées pour apporter toutes les informations nécessaires. Et alors qu’il fallait toucher les publics fragiles en pleine de campagne de vaccination, Banlieues Santé a également répondu présent. Mais au-delà de cette crise sanitaire, Banlieues Santé développe des programmes socialement innovants sur le long terme. Car c’est bien cela qui les intéresse, changer durablement les choses, contribuer à réduire l’écart de l’espérance de vie qui sépare le cadre de l’ouvrier : 13 ans.

A la tête de ce réseau, Abdelaali El Badaoui, c’est lui qui a porté le projet avec d’autres professionnels de santé. Il vient d’être nommé fellow Ashoka (fédération internationale d’entrepreneurs sociaux), et a reçu le prix du Citoyen Européen. Il nous raconte son parcours, de l’échec au bac à son diplôme d’infirmer jusqu’à la création de Banlieues Santé il y a 3 ans. Que de chemin parcouru jusqu’à cet objectif atteint : 500 000 bénéficiaires de leur aide !  Des leçons à apprendre, des conseils à saisir. Bonne écoute avec Impact Positif.