La Ville rêvée des anges

Hacène Belmessous

Cette émission est un lieu de rendez-vous à la fois culturel et politique. On y donnera à entendre "les battements du coeur du monde", comme le dit son animateur, Hacène Belmessous. Cette ville n'est pas radieuse, mais elle espère le devenir un jour ! L'émission, quant à elle, souhaite être accueillante et accessible à tous. Les chroniqueurs réguliers seront Santiago Mendieta, journaliste et directeur de la revue Gibraltar et un invité toujours différent, envoyé par l'Instut d'études avancées (IEA) de Nantes. La revue Gibraltar et l'IEA de Nantes sont les partenaires de la Ville rêvée des anges.

Saison 1 - Épisode 22 - 11/04/2024
Saison 1 - Épisode 20 - 22/02/2024
Saison 1 - Épisode 14 - 28/11/2023
Saison 1 - Épisode 10 - 10/08/2023
Saison 1 - Épisode 5 - 09/02/2023
Saison 1 - Épisode 3 - 08/12/2022
Bonjour et bienvenue dans cette ville rêvée des anges de décembre. Il s’agit de son troisième numéro et déjà cette question qui m’est venue, obsédante ces derniers jours: est-ce que cette émission tient son pari éditorial, à savoir donner à entendre à ses auditrices et ses auditeurs des propos, des réflexions, des idées, peut-être pas toujours neuves, mais qui au moins nous sortent du piège du manichéisme de l’agenda médiatique. Ici, on n’est pas «pour» ou «contre», il n’est nul besoin en effet de faire deux heures d’émission pour cela, à quoi bon du reste, d’autres radios le font très bien, mais on se pose et on essaye de réfléchir ensemble. Car il ne s’agit pas au bout du compte d’avoir raison contre les autres, moi qui donne la parole contre la parole de mon invité, E ou Ee, mais d’entrevoir, ensemble, dans le dédale de la vie des idées, un espace qui nourrit la vie démocratique. Objectif prétentieux? Éloquent car orgueilleux ? Reste qu’y renoncer ce serait faire du média radio, cet incomparable média de l’intemporalité et de l’ouverture aux imaginaires par la seule grâce de filets de voix ténus, un cercle d’inattention. Pour cette nouvelle Ville rêvée des anges, nos ondes parleront littérature durant la première heure, et fin de vie durant la seconde. Invités : En première heure, Emmanuelle Loyer, professeur d’histoire contemporaine à Sciences Po Paris; Santiago Mendieta, directeur de la revue Gibraltar En deuxième heure, Philippe Bataille, sociologue, directeur d’études à l’EHESS; Erick Sourna historien; Xavier Capodano, libraire au Genre urbain à Paris.
Saison 1 - Épisode 2 - 10/11/2022
Pour cette deuxième édition de La ville rêvée des anges, nous recevons les auteurs des Routiers du vide, Richard Pereira de Moura et Henri Deromeuf. Les Routiers du vide, publié aux éditions artisanales Les Venterniers, est une plongée dans la vivacité du monde dès lors que sont liquidées les frontières entre le réel et la fiction. Avec une verve tragi-comique, qui agace autant qu'elle amuse, ce livre est le récit d'initiation de jeunes auteurs qui s'évertuent à faire oeuvre de journalistes. Comme dans tout enquête romancée, tout y est à la fois vrai et faux... mais vrai tout de même. Résumé : Hiver 2019. Alors que le pays, embrasé par les Gilets jaunes, est en crise, une petite voiture sillonne le pays dijonais, sans véritable plan de route. À son bord, Sasha Ourta et Éric Lavenir, deux journalistes aussi désabusés qu’idéalistes, s’apprêtent à franchir une étape décisive : fonder « l’anti-journalisme ».. C’est avec une enquête sur le monde des routiers qu’ils inaugurent une autre manière de documenterle réel. Se laissant volontiers désorienter, ils s’en remettent auxmanifestants, routiers, militants, autochtones, tenanciers de relais-routiers, etc, croisés en chemin pour trouver l’étape suivante et font confiance au terrain pour fournir la matière du reportage. Mais plus les jours passent, plus le terrain semble les faire tourner en rond... Au micro, ensuite, l’agricultrice et paysagiste Agnès Sourisseau, et enfin la chercheuse brésilienne Renata Summa. Nos chroniqueurs Santiago Mendieta et Xavier Capodano viendront y mettre leur grain de sel. L'animateur, Hacène Belmessous, souhaite pour tous que cette deuxième émission, en plus de semer de la réflexion et du débat, exhalera un parfum de plaisir d’écoute !