Description

Une fois de plus je suis sorti de Paris pour poser mon micro à Marseille. J’ai profité de ma participation aux Napoléons (cf Ep10) pour enregistrer ce 17è épisode. Dans le cadre de ce sommet j’ai interviewé séparément un militant, entrepreneur social et un scientifique, et j’ai eu très envie de les faire dialoguer sur la nature. 

Le premier, Dinesh Teeluck est le fondateur avec Cyprien Fonvielle de NEEDE Méditerranée. Il s'agit d’un nouveau lieu qui mettra en avant la nature de manière très globale. Tout un programme mêlant sciences humaines, environnementales, naturelles, l'histoire des civilisations ou encore la géopolitique sous un néologisme : le NUSEUM. Projet très ambitieux qui devrait voir le jour courant 2023 ou 2024 dans le sud. Mais qui ne se contentera pas d’un lieu, puisque l’idée est d’impliquer les 23 pays de méditerranée et leur 500 Millions d’habitants. 

Le second, Frédéric Ducarme, est un jeune chercheur du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Il a la singularité d’avoir une double casquette : philosophe ET biologiste. Deux disciplines qui me passionnent et qui ont une approche très différente du vivant et de la nature. Ce qui ouvre un champ de discussion assez élevé. D’autant qu’il est impossible de donner une seule définition de la nature. 

Si j'ai appelé cet épisode “Les musées au pays des merveilles”, c'est que je suis convaincu que c’est par le rêve et l'émerveillement que les conservateurs et les scientifiques peuvent nous aider à changer nos habitudes et prendre conscience de notre rôle actif dans la  grande chaîne du vivant. 

Alors évidemment on est sorti du cadre précis de la muséification et c’est tant mieux ! 

Vous pouvez trouver les infos sur NEEDE ici : https://www.neede.org/

Et retrouver le travail de Frédéric Ducarme ici : https://fr.linkedin.com/in/fr%C3%A9d%C3%A9ric-ducarme-953851213/en

N’oubliez pas de vous abonner ici, de laisser une note et un commentaire. Et vous pouvez aussi m’écrire à cette adresse : sebastien@lescombattantspacifiques.com sans oublier tous les réseaux sociaux où je vous attends.