Description

Dans cet épisode, je suis allé à la rencontre de l’immense écrivain algérien Mohammed Moulessheoul, plus connu du grand public sous le pseudonyme féminin de Yasmina Khadra. Un personnage au destin hors norme qui m’a donné rendez-vous dans un café de la Porte Maillot, son quartier général à Paris, par une après-midi pluvieuse du mois de juin.


"Morituri", "Les Hirondelles de Kaboul", "L’Attentat", "Ce que le jour doit la nuit"… Ces romans qui ont fait le tour du monde sont l’œuvre d’un homme qui a dû se battre pour assouvir sa passion de la littérature. Contre le destin quand son père décida de l’envoyer à l’école militaire, à l’âge de 9 ans. Contre sa hiérarchie qui voyait d’un mauvais œil sa passion pour les mots. Contre les préjugés lorsqu’il révéla en 2001 qui est l’homme qui se cache derrière ce pseudonyme composé des deux prénoms de son épouse.


Quelques mois après avec "Khalil", dans lequel il se mettait dans la peau de l’un des terroristes du 13 novembre 2015, Yasmina Khadra embarque le lecteur au Maroc, à Tanger, avec son dernier roman, "L’outrage fait à Sarah Ikker" (Editions Julliard). Cette ode à une cité qui fascine depuis des millénaires prend la forme d’un polar urbain, nerveux, et profondément humain. On y suit l’enquête menée par le lieutenant de police Driss Ikker, sous le choc après l’agression sexuelle dont a été victime sa compagne…