Description

 On aurait pu décliner ce titre de diverses manières. Reconstruction mammaire et/ou de l’estime personnelle, reconstruction d’un sein, de deux seins parfois, non reconstruction, reconstruction à plat… un sujet complexe.

Reconstruction mammaire, cette association de deux mots est comme une promesse de récupérer le ou les seins d’avant mais il n’est en rien. Vu de l’extérieur, ça parait pourtant si simple, si linéaire, elle a perdu un sein, on le reconstruit et basta.

Si j’ai décidé d’inviter Aurore et Ingrid aujourd’hui, c’est parce qu’elles ont été des personnes clés dans ce process complexe. Aurore n’est pas ma chirurgienne plasticienne mais c’est la première qui a intégré tout l'aspect et le regard féminin dans la réflexion de la reconstruction et Ingrid, par son toucher et tout ce temps de parole indispensable, a débloqué beaucoup de choses. Elles sont toutes les deux spécialisées dans le cancer du sein et la reconstruction mammaire et elles ont tant à partager sur ce processus que nous aimerions linéaire et facile mais qui est fait d’allers retours incessants entre joie et déception, entre doute et certitude, entre espoir et désespoir, entre bonheur de récupérer un volume et difficulté troublante d’associer ce nouveau volume mammaire à un sein, une partie intime. Si vous vous retrouvez dans ces propos, vous êtes loin d’être seules. 

Comment se préparer à tout cela, quelles sont les questions à se poser avant la reconstruction ou la non-reconstruction? Ses motivations ou ses démotivations, ses peurs, ses attentes, son vécu par rapport au volume idéal, par rapport aux prothèses, aux cicatrices. 

Quelle serait le processus idéal pour que ça se passe au mieux pour les femmes? 

Quelle relation établir avec son plasticien? 

Pourquoi est-il indispensable d’intégrer toutes les dimensions dans le processus de reconstruction mammaire et quel est le rôle de la kiné dans tout ça? Quelle est l'importance du toucher? Quelle est l'importance de la parole? Quelle est l’importance de ce temps précieux pris avec la kiné, ce temps ou beaucoup de choses intimes peuvent être nommées. Nous allons parler de tout cela, de sexualité aussi, du couple, du manque de sensibilité au niveau de la reconstruction, de sentiments parfois ambivalents, de culpabilité, d’acception, de lâcher prise, de deuil, de réinvestissement et plus encore. 

Bonne écoute à toutes et à tous !🎧

Si vous avez aimé ce podcast et que vous voulez m’aider à le faire rayonner, n’hésitez pas à prendre 5 secondes pour mettre 5 🌟🌟🌟🌟🌟 sur Apple Podcast ou laisser un commentaire sur YouTube, ça me toucherait beaucoup ! 

Aider, donner ou redonner espoir et toucher en plein ❤ le plus possible de femmes, c’est tout ce dont je rêve. 

👉Retrouvez-moi sur www.cancer-je-gere.blog, sur Facebook et sur Instagram.

👉Si vous désirez vous abonner à la newsletter, rien à vendre, pas de spam, juste un coucou toutes les semaines avec le dernier podcast, une photo qui inspire ou une citation qui secoue. Démarches à suivre ICI.

👉Et si vous désirez me contacter : delphineremy@gmail.com

Création originale : Delphine Remy 

Montage : Delphine Remy et Evrard Veldekens 

Enregistrement : Delphine Remy 

Musique originale : Circle by Hartley