Description

Justine, c’est la résilience à l’état pur. Elle s’en est pris des coups durs et des blessures mais elle se relève à chaque fois. Son histoire est un peu particulière car elle a appris qu’elle avait un cancer du sein quand elle était enceinte de 16 semaines, elle venait d’apprendre le sexe de son bébé, une petite fille Nina, ça se concrétisait. Elle nageait dans le bonheur et PAF, vraiment PAF, le début d’un cauchemar. Cancer du sein hormonodépendant avec atteinte ganglionnaire. 

Elle nous raconte ses questions, ses doutes, ses angoisses, ses peurs, son désarroi par moments, parfois le manque total d’empathie auquel elle a dû faire face. Elle a grandement manqué de tout l’aspect humain et pourtant je trouve qu'elle en avait besoin en doses massives car c’est déjà assez inhumain de se prendre une telle bombe en pleine grossesse.  

Justine nous dit “Gardons espoir même quand il n’y en a plus" et "On se sous-estime souvent mais on finit toujours par y arriver”. Habitée par cette petite vie qui grandit dans son joli ventre tout rond, elle est animée par une force de vie impressionnante. Avec cette force cohabitent une hypersensibilité touchante, une belle vulnérabilité, de la douceur et de la tendresse.