Lecture
Pause
LE PROCÈS DE L'HERBORISTE, de l’intime au politique
LE PROCÈS DE L'HERBORISTE, de l’intime au politique
00:00
00:00
00:00
00:00
30
1x
30
Information
S'abonner
Partager
LE PROCÈS DE L'HERBORISTE, de l’intime au politique                             
POF Podcasts Cinema • 23/06/2021 • 22 min

30 ans après le succès mondial de son film Europa Europa, un an seulement après Le Procès de Staline, Agnieszka Holland revient sur le devant de la scène avec son nouveau film Le Procès de l’Herboriste.

Issue d’une famille de journalistes juifs, polonais et résistants, la cinéaste connaît le prix des mots et des engagements. A travers son cinéma, elle relit inlassablement l’histoire d’une Europe déchirée, en guerre ou endeuillée, et le combat déterminé de personnages en proie à des forces politiques invisibles et menaçantes. 

En dépit de son titre, le Procès de l’Herboriste n’a rien d’un film judiciaire. Agnieszka Holland s’attache à dresser le portrait politique, psychologique mais également philosophique de l’un des plus grands guérisseurs du début du XXème siècle, Jan Mikolášek. L’homme consacra sa vie à soigner des malades de toute l’Europe, sans distinction et en marge de la médecine conventionnelle, ce qui lui valut d’être inquiété par les différents pouvoirs en place. 

Comment Agnieszka Holland a-t-elle découvert le parcours de cet homme qui refusait de se dire “médecin” ? Pourquoi raconter cette histoire ? Comment la mettre en scène ? 

Ce Podcast vous donne à entendre le témoignage inédit d’Agnieszka Holland sur la fresque intime et politique qu’est Le Procès de l’Herboriste.

Le Procès de l’Herboriste est sorti en salles le 30 juin 2021.

DANS CET ÉPISODE VOUS ENTENDREZ :

0’00. Thème 1 : L’origine du film

Agnieszka Holland fait part de sa découverte de l’histoire de Jan Mikolášek. Elle décrit l’intention qui sous-tend la réalisation de son film : tenter d’approcher des réalités masquées par l’histoire officielle.

7’28. Thème 2 : Staff et casting : le film comme un travail d’équipe

Agnieszka Holland explique qu’elle a su, au fil des années, s’entourer de proches collaborateurs qui coopèrent avec elle sur différents tournages. Elle revient sur le choix des deux acteurs principaux du film lors du casting.

12’46. Thème 3 :  Technique et composition musicale : au coeur de la bande originale

Agnieszka Holland revient sur le choix de la musique pour le film. Pour elle, la musique n’est pas seulement affaire d’illustration : elle se doit d’être au plus proche des personnages. Peu plaisante, parfois grinçante, la bande originale du film se veut à l’image du personnage principal, Jan Mikolášek.

14’29 : “En faisait un film d’époque, on ne fait pas de la musique d’époque nécessairement.”

17’40. Thème 4 : De l’intime au politique ? 

Pour Agnieszka Holland, tout est politique. Ses films reflètent sa volonté de mettre en avant des personnages engagés de l’Histoire. Dans cette dernière partie du podcast, elle nous parle de l’appauvrissement de la considération de l’homme dans sa globalité au profit de la spécialisation médicale, et revient sur le destin exceptionnel de l’herboriste.

Vous avez une question ou une remarque ? Réagissez à cette écoute sur les réseaux sociaux.

CREDITS : Ce podcast original est produit par Narrason .  Entretien, réalisation et mix : Nolwenn Thivault. Production éditoriale : Aurélie Brousse. Assistante de Production : Coline Liard. Design sonore : Benjamin Greuzat. Thème musical : Universal Musique.


S'abonner
POF Podcasts Cinema
Partager
LE PROCÈS DE L'HERBORISTE, de l’intime au politique • 23/06/2021
LE PROCÈS DE L'HERBORISTE, de l’intime au politique                             
9 épisode(s) • 4 h 13 min
UN PEUPLE | Episode 1 Emmanuel GRAS
15 min
UN PEUPLE | Episode 2 NnoMan CADORET
16 min
UN PEUPLE | Episode 3 Salomé SAQUÉ
16 min
UN PEUPLE | Episode 4 Emmanuel Gras
17 min
LES LECONS PERSANES, inventer un langage
42 min
POUR L'ETERNITE, l'art du plan-séquence
40 min
LE PROCÈS DE L'HERBORISTE, de l’intime au politique
22 min
Film PLAYLIST, une conquête de soi
41 min
Film I AM GRETA, un portrait en immersion
40 min