On faisait comment avant ?

France Télévisions

« On faisait comment avant ? » est un podcast d’histoire de la vie quotidienne des Français. Cela débute avec une question simple : pour faire des choses aujourd'hui banales, tellement banales qu'on y pense même plus, on faisait comment ... avant ? Par exemple pour savoir l'heure qu'il était ? Pour se repérer ? Soigner un rhume ? S'épiler ? S'éclairer ? Se chauffer ? A quoi, concrètement, ressemblait la vie ordinaire des arrière grands-parents de nos grands-parents ? Avec méthode et rigueur, et l'aide précieuse de spécialistes (historiens, journalistes, scientifiques... ), #OFCA c'est un dialogue entre le présent et le passé pour confronter nos références actuelles avec celles d'avant-hier. A partir de janvier 2023, un épisode toutes les 2 semaines. Musique originale composée par Antonin Fajon.

Saison 2 - Épisode 18 - 30/04/2024
L'éclairage public tel qu'on l'entend aujourd'hui date du 17e siècle, lors du règne de Louis XIV. Nicolas de la Reynie, lieutenant général de la police, souhaite alors renforcer les mesures de sécurité et... de surveillance policière. Car amener la lumière dans la rue, c'est y amener aussi la sécurité, ou le sentiment de sécurité, et c'est encore vrai aujourd'hui. Alors concrètement, comment du Moyen-Âge à l'époque moderne en est-on arriver à faire reculer les ombres de la nuit en ville ? Quelles étaient les procédures et les techniques ? Notre invité propose une autre histoire des Lumières dans un livre passionnant qui renvoie tout un chacun à sa peur du noir. Bibliographie : À la lanterne ! Une biographie d’un objet banal, pour une autre histoire des L(l)umières, Paris, XXVIIIe siècle, Benjamin BOTHEREAU (Brepols) Notes et ressources documentaires : Extrait du poème d’Adrien-Joseph de Valois d’Orville « Les nouvelles lanternes » (1746) : Le règne de la nuit désormais va finir, Des mortels renommés par leur sage industrie De leur climat sont prêts à te bannir. Vois les effets de leur génie. [...] Pour placer la lumière en un corps transparent, Avec un verre épais une lampe est formée. Dans son centre une mèche avec art enfermée Frappe un réverbère éclatant, Qui, d’abord la réfléchissant, Porte contre la Nuit sa splendeur enflammée. Globes brillants, astres nouveaux, Que tout Paris admire au milieu des ténèbres. Extrait d'un reportage de France 2 "Eclairage public : certaines communes rallument la lumière" diffusé le 7/12/2023 de C.Arnold, D.Sébastien, H.Strobel, J.-C.Martin, J.Susselin Extrait de la chanson "Lampadaire" (Paroles et musique : Anabel / Vincha Arrangements : Nino Vella Producteurs : Vincha, Nino Vella et MKL Editions : ROSSINANTE, SONY MUSIC PUBLISHING FRANCE, AM PRODUCTION, MEYA MUSIC On faisait comment avant, podcast original France Télévisions. Réalisation : Laetitia Harper Musique : Antonin Fajon
Saison 2 - Épisode 18 - 16/04/2024
Être garde du corps, aujourd'hui comme hier; c'est être prêt à prendre tous les risques pour préserver la vie de quelqu'un, au péril, donc, de la sienne. Dans cet épisode, nous nous interrogeons sur ceux qui, pendant l'Ancien Régime, avaient la charge de protéger le Roi, un rôle qui incombait aussi aux Mousquetaires, mais cette troupe d'élite n'était pas la seule, bien loin de là. Alors qui étaient-ils, ces hommes au service de sa Majesté ? Quelle était leur formation ? Leur entraînement ? Comment faisaient-ils, concrètement, pour protéger un homme qui était aussi, déjà, une cible... Les assassinats d'Henri III et d'Henri IV l'ont montré. Nos invités : - Julien Wilmart, docteur en Histoire moderne et contemporaine et professeur agrégé d’Histoire, auteur d'une thèse remarquée sur les mousquetaires. - Commandant Thomas Fressin, docteur en histoire moderne, maître de conférences associé en informatique et chef de département au Centre de recherche de la gendarmerie nationale Ensemble, ils connaissent par coeur le sujet de notre épisode, en témoigne cette journée d'étude passionnante au château de Versailles en décembre 2023. C'est d'ailleurs dans cette résidence royale de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI que nous ancrons notre épisode aujourd'hui. Bibliographie : "Les Mousquetaires du roi, une troupe d'élite au cœur du pouvoir" de Julien Wilmart, paru aux éditions Tallandier en octobre 2023 Le commandant Thomas Fressin est à l'origine du projet en ligne Immersailles qui vise à mieux comprendre, concrètement, l'organisation dans l'espace de la maison militaire du Roi. Crédits : On faisait comment avant est un podcast original de France télévisions. Prise de son et musique Antonin Fajon, réalisation José Raharison
Saison 2 - Épisode 17 - 02/04/2024
Il suffit d'un téléphone, et on peut s'orienter, se repérer, planifier un itinéraire de randonnée et éviter des embouteillages. D'un clic, on voyage dans l'espace, on survole des paysages reconstitués par satellite, notre horizon est infini. Au 21e siècle, en caricaturant à peine, se perdre est un choix délibéré. Alors interrogeons-nous sur l'histoire de la cartographie. On faisait comment avant pour se repérer, et comment les pionniers d'une science qui s'appellerait bientôt la cartographie ont-ils commencé à travailler ? Du gnomon des premiers philosophes grecs aux radars pilotés depuis l'espace, les techniques ont transformés notre rapport aux cartes, mais une chose demeure : elles fascinent encore. Qu'elles soient gribouillés sur une nappe pour une chasse au trésor ou réalisées dans la définition la plus précise possible, les cartes nous accompagnent, dans le monde réel et notre imaginaire. Notre invité est Bernard BEZES, il connaît le sujet dont nous parlons puisqu'il a longtemps travaillé pour l'IGN du temps où ces trois lettres évoquaient l'institut de géographie national, il y était responsable de la cartothèque. Désormais, l'IGN, c'est l'Institut national de l'information géographique et forestière et sa mission consiste, notamment, à représenter la France dans ses moindres détails, et à en observer les évolutions.Témoin du présent, l'Institut porte également en lui un héritage ancien où les français furent des pionniers, et notamment une dynastie ; les Cassini. Cet épisode a été réalisé par Arnaud Pacary, musique originale Antonin Fajon. Parmi les ressources bibliographiques que nous vous conseillons, le site internet de l'IGN ou encore Geoportail. Voici également quelques ouvrages conseillés par mon invité : La Carte de France. Histoire & Techniques. Jean-Luc ARNAUD. Parenthèses Éditions (2022) La Frontière invisible (BD / 2 tomes) François Schuiten et Benoit Peeters. Casterman (2004) Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur le marégraphe qui permet à la France de déterminer son niveau de la mer : Le marégraphe de Marseille Alain Coulomb. Presses des Ponts & Chaussées
Saison 2 - Épisode 16 - 19/03/2024
Née lors de la guerre de Cent Ans, la Gendarmerie nationale est sans doute l'une des plus vieilles institutions françaises, et l'une des rares à avoir traversé les époques, du Moyen-Âge à l'époque contemporaine, en passant par l'Ancien Régime ou la Révolution, à chaque fois, les gendarmes ou leurs ancêtres de la Maréchaussée furent partie prenante de l'histoire. Sollicités pour mater les rebellions, notamment au 19e siècle, les gendarmes ont eu aussi un rôle fondamental dans le maintien de l'ordre et la justice. Exerçant dans les zones rurales, il y a aujourd'hui près de 100 000 gendarmes sur l'ensemble du territoire national , et leurs missions ont bien évoluées avec le temps. Mais avant, comment faisait-on pour faire régner l'ordre et assurer la sécurité des campagnes ? Par quelles évolutions est passée la Maréchaussée pour devenir Gendarmerie au sortir de la Révolution ? Voici quelques unes des pistes qu'a accepté d'évoquer, pour notre micro, le commandant Benoît Haberbusch, docteur en histoire, directeur du pôle histoire et faits contemporains au Centre de recherches de l'Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale (CREOGN) à Melun, il est également rédacteur en chef de la revue Histoire et Patrimoine des Gendarmes. Voici un extrait de bibliographie : La gendarmerie en Algérie (1939-1945), Maisons-Alfort, Service historique de la Gendarmerie nationale, 2004, La Gendarmerie en Deux-Sèvres sous l’Occupation, La Mothe-Achard, Geste Éditions, 2007 Avec Philippe Vial, CHEDN-IHEDN, Conduire la guerre, globaliser la défense, construire la résilience, SHD, 2011 Avec François Cathala et Guillaume Berteloot, La Gendarmerie, tome 1, De la guerre de Cent ans à la fin du premier Empire, Éditions du Signe, 2012 Avec Mathieu Tiarki, Des chiens et des gendarmes, une histoire partagée, Paris, SPE Barthélémy, 2021 On faisait comment avant est un podcast original de France Télévisions, réalisation et musique originale Antonin Fajon
Saison 2 - Épisode 14 - 27/02/2024
"J'vais chercher l'pain !" Y-a-t-il plus français que ce refrain ? Le petit détour quotidien par la boulangerie ou le supermarché reste une tradition bien ancrée dans notre quotidien. Le pain, on le consomme à toutes les sauces : en sandwich, en croutons, grillé ou perdu, pain de mie ou pain complet. Mais à la différence de nos ancêtre, nous n'avons pas besoin de ce pain pour survivre. Car encore au 19e, le pain, c'était la base, le socle de toute notre alimentation, à la campagne comme en ville. Et ce pain disait beaucoup. Blanc, noir ou pain bis : dis moi de quelle couleur est ta mie, et je te dirai qui tu es. Pour refaire une petite histoire du pain, nous avons invité un historien de référence. L'Historien même ! C ar le sort a voulu qu'un Américain s'intéresse vraiment le premier au sujet, et qu'il en vienne à apprendre aux Français à mieux connaître leur histoire. Depuis, Steven Kaplan a écrit des articles et des livres sur ce sujet qui le passionne. Citons par exemple "Pour le pain", paru chez Fayard en 2020 ou "Transmettre, Soumettre, Socialiser : Essai sur l’apprentissage de Colbert à la Grande Guerre", paru également chez Fayard en 2023. En voici une liste, la plus exhaustive possible : Bread, Politics and Political Economy in the Reign of Louis XV. 2 volumes. The Hague: Martinus Nijhoff, 1976. Second edition, London: Anthem, 2016 Le Pain, le peuple et le roi. Paris: Librairie Académique Perrin, 1986. Translation of Bread, Politics. The Bagarre: Galiani's "Lost" Parody. The Hague: Martinus Nijhoff, 1979. The Famine Plot Persuasion in Eighteenth Century France, in Transactions of the American Philosophical Society, Vol. 72, part 3 (1982). Le Complot de famine: histoire d'une rumeur au XVIIIe siecle. Paris: Cahiers des Annales, Armand Colin, 1982. Modified version of The Famine Plot. Reappraisals and New Perspectives in European Intellectual History (ed.in collaboration with D. LaCapra). Ithaca: Cornell University Press, 1982. Understanding Popular Culture in Early Modern Europe, Collection of Essays edited by Steven L. Kaplan. Berlin, Paris, and New York: Mouton Publishers, 1983. Provisioning Paris: Merchants and Millers in the Grain and Flour Trade During the Eighteenth Century. Ithaca: Cornell University Press, 1984. Les Ventres de Paris: pouvoir et approvisionnement dans La France d'Ancien Règime. Paris: Fayard, 1988. Translation of Provisioning Paris. Work in France: Representations, Meaning, Practice, and Organization. Edited by Steven L. Kaplan and Cynthia Koepp. Ithaca: Cornell University Press, 1986 (includes a long essay by Kaplan entitled "Social Classification and Representation in the Corporate World of Eighteenth-Century France: Turgot's 'Carnival.'") Adieu 89, Paris: Fayard, 1993. Farewell, Revolution: Disputed Legacies, France, 1789/1989. Ithaca: Cornell University Press, 1995. Farewell, Revolution: The Historians' Feud, France, 1789/1989. Ithaca: Cornell University Press, 1995. Le Meilleur Pain du monde. Les Boulangers de Paris au dix-huitième siécle. Paris: Fayard, 1996. The Bakers of Paris and the Bread Question, 1700-1775 Durham: Duke University Press, 1996. Food and Gender: Identity and Power. Edited by Carole M. Counihan and Steven L. Kaplan. Amsterdam and New York: Harwood Academic Publisher, 1998. La Fin des corporations. Paris: Fayard, 2001. Le Retour du bon pain: Une histoire contemporaine du pain, de ses techniques, et de ses hommes. Paris, Perrin, 2002. France, Malade du Corporatisme? XVIII-XX siecles. Co.-ed. with P. Minard. Paris: Belin, 2004 (I wrote two chapters and co-drafted introduction). Cherchez le pain: Guide des Meilleures Boulangeries de Paris. Paris: Plon, 2004. Good Bread is Back: A Contemporary History of French Bread, The Way it is Made, and the People Who Make It. Trans. Catherine Porter. Durham and London: Duke University Press, 2006. On faisait comment avant est un podcast original de France Télévisions. Réalisation : Laetitia Harper Musique originale : Antonin Fajon
Saison 2 - Épisode 7 - 28/11/2023
Saison 2 - Épisode 6 - 14/11/2023
Cette fois, ça y est : le test est positif. Déjà les premiers symptômes le laissait présager : nausées, fatigue, mal aux seins, mais cette fois, une analyse biologique vient de le confirmer, si tout se passe bien dans une trentaine de semaines, un petit bébé va naître. Scène de la vie quotidienne aujourd'hui, l'amorce d'une grossesse n'en demeure pas moins un chamboulement profond. Enfanter, c'est encore aujourd'hui risquer la mort, imaginez donc avant... Dans le sillage de notre épisode consacré à la petite enfance, et avant un autre qui le sera à l'accouchement, continuons ensemble d'explorer cette histoire intime et universelle. Comment faisaient-elles, avant, ces femmes enceintes, "grosses" comme on disait alors ? Comment le savaient-elles ? Qui pouvait dire le sexe de l'enfant à naître ? Quels étaient les maux de grossesse ou les interdits d'alors ? Comment se préparait-on à accueillir l'enfant ? Qu'en était-il de la contraception ou de l'avortement à une époque où l'enfant est "une évidence" ? Y avait-il des dénis de grossesse ? Comment la société accompagnait-elle la femme enceinte ? Quel rôle le papa jouait-il dans cette histoire ? Autant de questions et plus posées à notre invitée, Emmanuelle Berthiaud, historienne de référence sur le sujet. Elle est maîtresse de conférences en Histoire moderne à l’Université d’Amiens, et autrice notamment du livre Enceinte, une histoire de la grossesse entre art et société paru aux éditions La Martinière en 2013. Elle est également spécialiste de l'histoire des femmes et du genre, ainsi que de l'enfance, et a aussi publié avec Scarlett Beauvalet Le Rose et le Bleu. La Fabrique du féminin et du masculin. Cinq siècles d'histoire, chez Belin en 2016 et co-dirigé l'ouvrage Prévenir, accueillir, guérir. La médecine des enfants de l'époque moderne à nos jours en 2021 aux éditions du Septentrion.
Saison 2 - Épisode 5 - 31/10/2023
Devenir maman, devenir papa, c'est un chamboulement extraordinaire. Aujourd'hui, comme avant-hier, il y a un avant, il y a un après. Mais avant-hier, contrairement à aujourd'hui, il n'y avait pas d'hôpital, de pédiatre, de couche ou de petits pots. Qu'y avait-il d'ailleurs ? Et comment s'occupait-on concrètement d'un jeune enfant ? Nous allons le découvrir ensemble dans cet épisode avec Marie-France Morel, historienne de référence, spécialiste de l'histoire de la naissance et de la petite enfance depuis la renaissance et dont le travail a permis de mettre en lumière les transformations profondes qu'a connues cette période de la vie au cours des siècles. Une réalité statistique implacable d'abord : le taux de mortalité des enfants, 250 pour mille. Nous l'avons vu ensemble dans le premier épisode, donner la vie, c'est rencontrer la mort. Nous reprenons cet épisode en s'intéressant à la manière dont on nourrissait l'enfant, au sein, avec du lait maternel, mais également grâce aux nourrices voire aux biberons même si ... ce n'était là encore pas sans risque. Et si vous vous demandez comment, concrètement, on gardait les enfants, la réponse est également dans cet épisode. Ouvrage de référence : - Accueillir le nouveau-né, d'hier à aujourd'hui, aux éditions Erès Chez le même éditeur : - La naissance au risque de la mort - Le bébé d'hier, d'aujourd'hui, de demain et de toujours Autres ouvrages : - Allaiter, de l'Antiquité à nos jours - Histoire et pratiques d'une culture en Europe (article), éditions Brepols - Une histoire de l'allaitement, éditions La Martinière Le tableau dont il est question dans l'épisode est intitulé "la gardeuse d'enfants", de Jean-Pierre Haag, visible au musée de Fécamp.
Saison 2 - Épisode 4 - 24/10/2023
Devenir maman, devenir papa, c'est un chamboulement extraordinaire. Aujourd'hui, comme avant-hier, il y a un avant, il y a un après. Mais avant-hier, contrairement à aujourd'hui, il n'y avait pas d'hôpital, de pédiatre, de couche ou de petits pots. Qu'y avait-il d'ailleurs ? Et comment s'occupait-on concrètement d'un jeune enfant ? Nous allons le découvrir ensemble dans cet épisode avec Marie-France Morel, historienne de référence, spécialiste de l'histoire de la naissance et de la petite enfance depuis la renaissance et dont le travail a permis de mettre en lumière les transformations profondes qu'a connues cette période de la vie au cours des siècles. Une réalité statistique implacable d'abord : le taux de mortalité des enfants, 250 pour mille. C'est considérable, et ça signifie que donner la vie, souvent, c'est rencontrer la mort. Ensuite, comment soigner un nouveau-né, comment le protéger des périls d'alors dont nous n'avons sans doute plus idée ? Quelle berceuse ? Quel prénom ? Pourquoi le baptême était-il si important ? Voici ce que nous allons évoquer ensemble dans cet épisode. Ouvrage de référence : - Accueillir le nouveau-né, d'hier à aujourd'hui, aux éditions Erès Chez le même éditeur : - La naissance au risque de la mort - Le bébé d'hier, d'aujourd'hui, de demain et de toujours Autres ouvrages : - Allaiter, de l'Antiquité à nos jours - Histoire et pratiques d'une culture en Europe (article), éditions Brepols - Une histoire de l'allaitement, éditions La Martinière
Plongée dans une histoire fascinante, celle de nos forêts françaises. Entre préservation et exploitation, entre idée reçues et légendes tenaces, les forêts sont en tout cas notre horizon depuis la nuit des temps. Dans cet épisode captivant, nous remontons le temps avec l'historien Lionel Germain, du collectif Actuel Moyen Âge. Il sera notre guide à travers les multiples sentiers de ces espaces boisés qui ont beaucoup changé et sont restés en même temps tout à fait semblables. De l'usage qu'en faisaient nos ancêtres, tels que la chasse et la cueillette, en passant par l'évolution des essences et les conflits pour la ressource, nous découvrons comment la forêt a façonné notre histoire, et comment notre histoire a façonné les forêts. Serons-nous capable avec le réchauffement climatique de nous adapter une fois encore ? C'est l'un des défis du siècle qui nous attend. Bibliographie indicative : - Sylvie Bépoix et Hervé Richard (dir.), La Forêt au Moyen Âge, Paris, Les Belles Lettres, 2019. - Isabelle Catteddu et Dominique Marguerie, « Des environnements, des climats et des hommes », dans Isabelle Catteddu et Hélène Noizet (dir.), Quoi de neuf au Moyen Âge ?, Paris, Éditions de La Martinière, 2016. - Martine Chalvet, Une histoire de la forêt, Paris, Seuil, 2011. - Fabrice Mouthon, Le sourire de Prométhée. L’homme et la nature au Moyen Âge, Paris, La Découverte, 2017. - Jean-Pierre Devroey, « L’homme dans son environnement (VIe-IXe siècle) », dans Florian Mazel (dir.), Nouvelle histoire du Moyen Âge, Paris, Seuil, 2021, p. 71-83. - Sandrine Victor, « Une mutation environnementale ? (XIIe-XVe siècle) », dans ibid., p. 423-437. Réalisation : Laetitia Harper Musique originale : Antonin Fajon