Relations

Aurélie Sutter

Ce podcast donne la parole à celles et ceux qui ouvrent le champ des possibles, pour une société plus solidaire et respectueuse de soi, des autres et du Vivant en général.Des rencontres inspirantes pour s'engager dans la transition écologique, économique et sociale à l'échelle de son territoire et de ce qui fait sens, pour chacun d'entre nous.

Pour le dernier épisode de cette première saison du podcast, j’ai le plaisir de recevoir Sarah Fanjat, coach d’organisation, spécialisée dans l’innovation managériale et la conduite du changement, qui propose notamment une activité de coaching avec les moutons. Avec tous les a priori que nous avons sur ces animaux, pas facile d’imaginer s’en inspirer pour améliorer la cohésion d’une équipe… Et pourtant, si on met ce que l’on sait – ou que l’on croit savoir – de côté, on peut être surpris ! Dans cet épisode, nous parlons de médiation animale bien sûr, mais aussi de l’importance du temps long, souvent malmené dans les organisations, nous abordons l’apprentissage de la coopération et l’importance d’expérimenter le savoir-être-ensemble, tout en laissant de la place à la vulnérabilité et à l’imprévu. Belle écoute ! Episode enregistré le 20 avril 2022 à Saint-Donat-sur-l'Herbasse, dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes *** Cet épisode est le tout dernier épisode de la première saison du podcast ! N'hésitez pas à le partager autour de vous, notamment aux personnes qui travaillent en équipe ou qui expérimentent la gestion de projets au sein d’un collectif. Vous pouvez également le partager sur vos réseaux et vous abonner sur Deezer, Spotify ou encore Apple podcasts pour rester informé du lancement de la prochaine saison. J’ai pris beaucoup de plaisir à enregistrer et partager toutes ces belles rencontres, et je remercie vivement toutes les personnes qui m’ont suivie jusqu’ici dans cette aventure. Merci infiniment pour votre écoute et vos retours, et je vous dis à très bientôt pour une saison 2 du podcast !
Cette semaine, je suis heureuse de vous partager mon échange avec Valérie Marchand, que j’ai rencontrée il y a un an et demi dans le cadre d’un parcours que j’ai suivi auprès de l’association SEVE, fondée par Frédéric Lenoir, pour animer des ateliers de philosophie auprès d’enfants. Chaque atelier démarre par une pratique de l’attention, autrement dit quelques minutes de méditation de pleine conscience. Valérie était ma formatrice sur ce thème, et j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les bienfaits de cette pratique. Ce que j’ai découvert m’a servi de boussole tout au long de l’année passée, et continue de m’aider au quotidien. Je suis donc particulièrement heureuse de pouvoir vous partager cet échange avec Valérie. Dans cet épisode, nous parlons du rôle que jouent les émotions dans notre quotidien, des bienfaits de la méditation sur notre santé et dans nos liens aux autres, notamment aux enfants, mais aussi de ce que cette pratique peut faire évoluer dans notre rapport au monde qui nous entoure. Liens relatifs à cet épisode : Le site internet de Valérie : https://www.meditationsante.com/ Son compte Facebook et sa chaîne Youtube L'association SEVE, présidée par Frédéric Lenoir et Martine Roussel-Adam : https://asso.seve.org/ Si vous avez aimé cet épisode, je vous recommande d'écouter également les épisodes 6 et 8 du podcast : Episode #6, avec Véronique Zehnacker "Donner les clés relationnelles, pour permettre de s'affirmer pleinement tout en avançant avec les autres" Episode #8, avec Anne-Laure Benattar "Retrouver son équilibre intérieur pour pouvoir avancer sur son propre chemin" Belle écoute ! Episode enregistré le 21 janvier 2021, à distance (Valérie à Lenoncourt, en Meurthe-et-Moselle, région Grand Est ; Aurélie à Valence, dans la Drôme, région Auvergne-Rhône-Alpes)
Cette semaine, je suis heureuse de vous partager mon échange avec Eline Lambert, en charge de l'animation des publics à l’association La SAUGE, la Société d’Agriculture Urbaine Généreuse et Engagée. L’association part du principe que sans connaissance pratique des rudiments de l'agriculture, nous sommes individuellement et collectivement vulnérables face aux événements et aux crises. La SAUGE propose donc au plus grand nombre de reprendre le pouvoir sur ces savoirs indispensables, et pour cela elle se donne une mission : faire en sorte que tout le monde jardine au moins 2h par semaine. Dans cet épisode, nous parlons notamment : des fermes urbaines montées par l’association au cœur de zones très bétonisées du rôle de l’agriculture au sein de la société, notamment dans l’inclusion des plus fragiles du choix des plants et des graines que l’on achète ainsi que des programmes pédagogiques proposés par la SAUGE dans les écoles. Cet épisode a été enregistré à la Prairie du Canal à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, l'une des fermes urbaines montées par La SAUGE. Ce jour-là avait lieu un atelier bénévoles : merci à Léo, Camille et Héloïse pour leur contribution en fin d'épisode ! Liens relatifs à cet épisode : Le site internet de l'association La SAUGE Les Parisculteurs : programme mis en place par la Ville de Paris, depuis 2016, pour faciliter et accélérer l'installation de projets agricoles à Paris L'agronaute, à Nantes, qui accueille une pépinière participative créée par la SAUGE Noocity, l'un des partenaires de la SAUGE pour l'installation des bacs de cultures, cité par Eline durant l'épisode La mention Nature & Progrès, qui garantit des produits alimentaires et cosmétiques respectueux de l'environnement, des hommes et des animaux Germinance, l'un des principaux fournisseurs de la SAUGE, pour la livraison des graines Si le sujet de l'agriculture urbaine vous intéresse, je vous invite à écouter les autres épisodes du podcast qui abordent ce sujet : L'épisode n°7 avec Ophélie Damblé, Ta Mère Nature - "Reverdir la ville en cultivant la joie : l'univers drôle et décalé d'Ophélie Damblé" L'épisode n°11 avec Meriem Fradj - "Un archipel de jardins urbains au cœur d'un quartier réinventé par ses habitants" L'épisode n°16 avec Erika Fournel - "L'école comestible : la Révolution Délicieuse, dès le plus jeune âge" Et si vous voulez en savoir plus sur la transition agricole - et notamment la polyculture-élevage, une méthode de production agricole respectueuse de la faune et de la flore - et découvrir une ferme qui intègre pleinement la vie sauvage dans son fonctionnement, je vous invite vivement à écouter l'épisode n°15 avec Sébastien Blache et Elsa Gärtner à la ferme du Grand Laval, dans la Drôme ! Belle écoute ! Episode enregistré le 01/02/2022 à la Prairie du Canal à Bobigny, en Seine-Saint-Denis (93)
Cette semaine, je suis heureuse d'accueillir dans le podcast Erika Fournel, diététicienne nutritionniste, chargée des contenus pédagogiques au sein de l'école comestible, association fondée par la journaliste Camille Labro, qui se propose d'éveiller et d'éduquer les enfants au goût dès la maternelle. L'école comestible s'inspire de l'Edible Schoolyard, un projet de jardin potager et d'apprentissage par la cuisine, lancé en 1995 aux Etats-Unis par Alice Waters, une cheffe cuisinière américaine. Depuis, ce projet a permis le lancement de programmes d'éducation alimentaire dans plus de 5000 écoles à travers le monde. Avec Erika, nous parlons de transition professionnelle, d'éducation au bien manger, de circuits courts ou encore... de lactofermentation. Nous parlons avant tout de la joie des enfants qui découvrent ou redécouvrent l'art de la cuisine, à partir d'aliments sains, locaux et de saison. "Éduquer les enfants à mieux manger, c'est aussi leur apprendre à prendre soin d'eux-mêmes, des autres et de leur environnement, tout en se régalant. C'est une démarche écologique, humaine, vertueuse et délicieuse", Camille Labro Liens relatifs à l'épisode : Le site de l'école comestible : https://www.ecolecomestible.org/ Le site de l'Edible Schoolyard : https://edibleschoolyard.org/ Le blog d'Erika avec ses astuces d'organisation pour une cuisine maison, antigaspi, à partir de produits de saison : https://erikafournel.com/blog/ L'épisode #6 du podcast avec Véronique Zehnacker, médiateure professionnelle et également membre du bureau de l'école comestible Belle écoute ! Episode enregistré le 1er février 2022 à Paris
Cette semaine, je vous propose une interview un peu particulière puisque j’ai le plaisir de recevoir pour la première fois 2 personnes dans le podcast : Elsa Gärtner et son mari, Sébastien Blache, de la ferme du Grand Laval dans la Drôme. Elsa et Sébastien pratiquent la polyculture-élevage, une méthode de production agricole qui était la norme au début du siècle passé, mais qui est aujourd’hui très à la marge. Ici pas d’intrants chimiques, la terre est fertilisée par les animaux, eux-mêmes nourris par ce qui est produit à la ferme. 3 personnes, 2 micros : ça donne quelques petits bruits de fond en se passant le micro, mais ça donne surtout un échange très riche ! Dans cet épisode, mes invités dressent un constat lucide sur la réalité du système agricole aujourd’hui. Ils nous parlent des enjeux liés à notre alimentation, mais aussi de leurs espoirs en construisant un système agricole qui intègre pleinement la vie sauvage et permet la régénération des écosystèmes. Liens relatifs à cet épisode : Le site de la Ferme du Grand Laval : https://lafermedugrandlaval.wordpress.com/ Le réseau des fermes paysannes et sauvages : https://lesfermespaysannesetsauvages.wordpress.com/ Hors-série Socialter, "Renouer avec le vivant" : https://www.socialter.fr/article/hors-serie-9-renouer-avec-le-vivant-avec-baptiste-morizot La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) : https://www.lpo.fr/ Belle écoute ! Episode enregistré le 20 janvier 2022 à la Ferme du Grand Laval à Montélier, dans la Drôme
Cette semaine, je suis très heureuse de recevoir Flora Clodic-Tanguy, journaliste indépendante et consultante en stratégie de financements participatifs, dont le 1er livre, « Nos voies de résilience - Traverser les effondrements », a été publié en septembre aux éditions Massot. Elle y raconte son propre parcours de transition qui l’a amené à enquêter auprès de personnalités atypiques dont elle dresse les portraits dans le livre. Chacune à leur manière, ces personnes s'engagent pour créer en conscience le monde de demain, plus égalitaire et plus écologique. Cet épisode a pour la 1ère fois été enregistré à distance. Nous parlons bien sûr d’effondrements, d’éco-anxiété, mais aussi de résilience, de liens, d’autonomie, de boussole intérieure, de pleine conscience ou encore des principes de la permaculture. Flora nous invite à nous poser les bonnes questions et nous montre que chacun peut trouver sa propre voie de résilience. Liens relatifs à cet épisode : Livre de Flora, "Nos voies de résilience" aux éditions Massot Choisir Eros sans nier Thanatos, Flora Clodic-Tanguy, TEDxLiège Livre de Frédéric Laloux, "Reinventing organizations - vers des communautés de travail inspirées" Film de Flore Vasseur, "Bigger Than Us" Parmi les personnes citées dans l'épisode : Pablo Servigne, Boris Cyrulnik, Bolewa Sabourin, Abdennour Bidar, Duc Ha Duong, Louise Browaeys, Mathilde Imer, François Codine, Thierry Thévenin, Odile Chabrillac, Nathalie Babouraj, Laure Noualhat, Charline Schmerber, Sandrine Roudaut Belle écoute ! Episode enregistré le 30 novembre 2021
Cette semaine, je suis très heureuse de lancer le premier épisode du podcast tourné à Valence (Drôme), ma ville d’adoption depuis la rentrée. Je suis partie à la rencontre de Meriem Fradj qui a co-fondé l’association Le Mat Drôme dans un quartier classé zone urbaine sensible : Fontbarlettes. Créée en 1986, l'association vise à favoriser la participation des habitants à l’amélioration de leur cadre de vie, en les encourageant à agir ensemble. Pour l'équipe du Mat Drôme, « les habitants engagés et responsabilisés sont les garants des changements positifs et durables ». Depuis les années 2000, l'association s'investie dans la création et l’animation de ©Jardins Urbains et Citoyens, à travers notamment des actions éducatives, de formation et d’accompagnement à la pratique du jardinage au naturel et aux bonnes pratiques alimentaires. Dans cet épisode, nous parlons des initiatives menées pour rendre les habitants acteurs de l’amélioration de leur cadre de vie, nous parlons de jardins en ville, de cuisine ou encore de raison d’être. Liens relatifs à l'épisode : Site internet du Mat Drôme : https://lematdrome.fr/ Livre de Béatrice Barras qui revient sur l'aventure du Mat Drôme : "Une Cité aux mains fertiles, quand les habitants transforment leur quartier", aux éditions Repas Si vous l'avez manqué, je vous invite à écouter l'épisode #7 du podcast qui aborde également le thème de la nature en ville, en parlant de green guerilla avec l'humour pétillant d'Ophélie Damblé ! Belle écoute ! Episode enregistré le 19/11/2021
A la suite d’un week-end en famille dans les Ardennes, nous avons fait un détour par La Hardonnerie, la ferme refuge de l’association Welfarm qui œuvre pour une meilleure prise en compte du bien-être des animaux d’élevage. Malgré la pluie battante de cette journée de juillet, nous avons pu visiter la ferme avec les enfants, guidés par Jessica Manichon, éthologue et coordinatrice de la Hardonnerie. Le domaine, situé en Meuse, s’étend sur 44 hectares et accueille des animaux de ferme au passé difficile. Au-delà de l’accueil de ces animaux, le refuge est ouvert au public. L’objectif du parcours est double : Permettre aux visiteurs de découvrir les animaux d’élevage autrement, et notamment leurs comportements et leurs capacités intellectuelles étonnantes ;Les amener à s’interroger sur leurs actes d’achat, et leur donner les clés pour devenir des consommateurs plus responsables.Liens relatifs à l’épisode : Le site de la HardonnerieLe site de l’association Welfarm, protection mondiale des animaux de fermeLe guide de consommation réalisé par Welfarm, pour choisir des produits plus respectueux du bien-être des animauxLa visite de la ferme refuge et cet échange avec Jessica continuent de faire écho en moi, plusieurs semaines après. J'espère que l'écoute de cet épisode vous accompagnera dans vos propres réflexions autour de la place qu'occupent aujourd'hui les êtres humains parmi les vivants, et des relations que nous entretenons avec les animaux. AurélieEpisode enregistré le 13 juillet 2021
Pour cet épisode, je suis partie aux Ciboulettes, un éco-lieu d’expérimentation dédié aux pratiques écologiques qui font plaisir. Ici, petits et grands cuisinent, bricolent, méditent, jardinent, partagent… pour prendre soin d’eux, des autres et de la planète. J’avais très envie d’interviewer Marion Crosnier, la co-fondatrice des Ciboulettes, pour comprendre le chemin qu’elle a parcouru depuis son burn out il y a 7 ans, jusqu’à la création des Ciboulettes. Il y a quelques années, Marion passait son temps à travailler, consommer, voyager. Elle gagnait très bien sa vie, et a fini par se sentir à côté de son chemin. En quelques années, elle a progressivement changé ses habitudes, et finalement sa manière de voir le monde.  Aujourd’hui, elle trace sa route, alignée avec ses valeurs. C’est une personne sensible, rayonnante et vraiment inspirante. Une personne qui vit désormais "en pleine conscience", que ce soit vis-à-vis de ses activités quotidiennes, de sa consommation, de son alimentation, de ses loisirs,... Une personne qui essaye, à son niveau, de donner envie aux autres de s'engager dans une transition écologique et sociale joyeuse et accessible à tou.te.s. Liens relatifs à cet épisode : Le site web des Ciboulettes, éco-lieu basé à Chelles en Seine-et-MarneEmmanuel Druon, "Le syndrome du poisson lune", manifeste d'anti-management chez Actes SudMOOC "Gouvernance partagée" par l'Université des Colibris et l'Université du Nous (UdN)Stages artistiques et culturels chez Môm'artreThe Shift Project, think tank qui œuvre en faveur d'une économie libérée de la contrainte carboneLa Fresque du Climat, association qui œuvre pour embarquer les individus et les organisations dans la transition, en permettant la diffusion rapide d’une compréhension partagée du défi que représente le changement climatiqueTrès bonne écoute à toutes et à tous !AurélieEpisode enregistré le 21 juin 2021
Pour cet épisode, je me suis rendue chez Véronique Zehnacker, qui vit à Boulogne à côté de Paris et qui vient de créer sa société, Perspero, afin d’accompagner les personnes en tant que médiateure professionnelle.J’ai rencontré Véronique à l’occasion d’un parcours que nous suivons actuellement avec l’association SEVE créée par Frédéric Lenoir, afin d’animer des ateliers philo avec les enfants. En échangeant avec Véronique, j’ai découvert une personne passionnée de relations, guidée par une volonté d’aider les autres à mieux échanger. A recréer ou à réparer des liens qui avaient pu être abimés, que ce soit avec les autres ou avec la nature car Véronique est aussi engagée dans le projet de l’Ecole Comestible qui mène des actions auprès des enfants pour faire évoluer leur rapport à l’alimentation. J’ai eu envie d’en savoir plus sur son parcours et ses motivations, en lui tendant le micro. Liens relatifs à cet épisode : L'Ecole professionnelle de la Médiation et de la Négociation de Bordeaux : l'EPMNTicket for Change et HEC Paris, MOOC "Devenir entrepreneur du changement"Le programme "Graines de pâtissier" initié par la fondation ValrhonaL'école comestible qui mène des ateliers d'éducation à l'alimentation auprès des enfantsKamala, coach, formatrice de yoga et artiste peintre de la présence, dont Véronique parle durant l'épisode, sans la citer. Kamala propose notamment un programme pour trouver sa raison d'être. Les ateliers philo pour enfants proposés par l'association SEVELe podcast de Mathieu Baudin, "Dites à l'avenir que nous arrivons" : épisode du 6 mai 2021 avec François Taddei "Trouver son Ikigaï"Bonne écoute à toutes et à tous !AurélieEpisode enregistré le 4 mai 2021
Pour cet épisode, je suis partie chez Fabien Gordon, paysan-herboriste qui a monté il y a 5 ans une ferme de plantes médicinales dans la petite commune de Baigts-de-Béarn dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Bayonnais d’origine, Fabien a exercé le métier de photographe durant de nombreuses années en région parisienne. Il a progressivement ressenti le besoin d'un retour à la terre, et a mené en parallèle de son métier plusieurs expériences en permaculture sur des projets d’agriculture urbaine. Après s’être formé durant 3 années à l’école Lyonnaise des plantes médicinales, il a lancé Caubraque la Ferme des Médicinales. Dans sa ferme, Fabien cultive une cinquantaine de plantes, cueillies et récoltées à la main, et séchées en douceur afin de préserver au mieux leurs vertus et bienfaits d’origine. Fabien vient de nouer un partenariat avec un Esat situé à proximité de la ferme – un établissement et service d’aide par le travail réservé aux personnes en situation de handicap. L’objectif est de permettre à Fabien de se consacrer à la création de nouveaux produits issus des plantes, et de trouver du temps pour raconter l’histoire de la ferme, à travers son regard de photographe et son intérêt pour le design. Ce partenariat donne également une nouvelle envergure sociale au projet de Fabien, à travers la transmission du savoir-faire qu’il a acquis ces dernières années. Cet épisode a été tourné en extérieur. Nous avons profité du chant des oiseaux dans le jardin de Fabien, à côté de la petite route qui sépare la partie habitation de la partie culture des plantes. Liens relatifs à cet épisode :Page Facebook Caubraque la Ferme des MédicinalesPage Facebook du jardin de la Maison d'Assistantes Maternelles à Epinay-sur-Seine, dont parle Fabien dans l'épisodeBonne écoute à toutes et à tous !AurélieEpisode enregistré le 21 avril 2021
Pour ce nouvel épisode, j'ai eu le plaisir d'échanger avec Damien Deville, géographe et anthropologue de la nature, et co-fondateur de l’Archipel des Alizées, une fédération qui regroupe des associations, petites entreprises, artistes et chercheurs qui œuvrent pour une société de la relation. Enseignant et doctorant, il vient de finaliser une thèse autour des jardins potagers, qu’il soutiendra au mois de juin. Il a co-écrit un livre « Toutes les couleurs de la terre », paru début 2020 aux éditions Tana, maison d’édition dont il est aujourd’hui également directeur de collection. Il travaille actuellement sur deux autres projets de livres dont il nous parle dans cet épisode. Damien axe son travail de recherche et son engagement autour des liens entre les humains, mais aussi entre les humains et le reste des êtres vivants. Il s’intéresse aux territoires, et cherche à mettre en valeur toutes les diversités qui les composent pour imaginer de nouvelles manières de cohabiter. Je l’ai découvert fin 2020, lors de mes réflexions autour de la création de ce podcast. J’ai ressenti une connexion instantanée avec son travail, et une immense gratitude car le combat de Damien est de faire de la relation le socle de la pensée et de l’action politique. "Toutes les couleurs de la terre", extrait : « C’est par la relation qu’un monde équilibré se crée. […] C’est par la relation entre un groupe d’humains et un territoire que naît la diversité ; c’est par la relation que les humains et les non-humains parviennent à se connaître et à s’émanciper réciproquement ». Liens relatifs à cet épisode : "Toutes les couleurs de la terre" de Damien Deville et Pierre Spielewoy L'Archipel des Alizées - site web"Des vents porteurs : comment mobiliser (enfin) pour la planète" de Thierry Libaert  Bonne écoute à toutes et à tous ! Aurélie Episode enregistré le 2 avril 2021
Pour ce nouvel épisode, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Vincent Lagalaye qui est coach certifié en holacratie, une démarche qui fait partie de ce qu’on appelle la « gouvernance partagée » dans les organisations.  Alors que j’explore différents champs d’action pouvant accompagner la transition écologique, économique et sociale, en particulier à travers de nouvelles manières d’être en lien, il me semble que l’une des clés se situe au niveau des modèles de gouvernance de nos organisations. Aujourd’hui, la plupart des organisations, que ce soit les entreprises, les associations, les partis politiques ou encore les collectivités locales, sont encore organisées selon un modèle bien souvent pyramidal qui n’est pas source d’épanouissement pour les personnes qui en font partie. Dans son livre publié en 2014, Reinventing Organizations, Frédéric Laloux montre que de nouvelles formes d’organisations sont possibles, et même, qu’elles fonctionnent déjà. Je suis convaincue que le changement de nos modes d’organisation – avec de nouvelles façons de communiquer et de décider ensemble - est un levier de transformation puissant vers un nouveau modèle de société. Une société du "faire ensemble"*. Liens relatifs à cet épisode : HappyWork : https://happywork.pro/La version française du livre de Frédéric Laloux, "Reinventing organizations - vers des communautés de travail inspirées" *L'Université des Colibris et l'Université du Nous (UdN) ont lancé un MOOC à ce sujet : "Gouvernance Partagée - Posture, Outils et Pratiques pour réinventer notre faire ensemble". Une nouvelle session de ce MOOC devrait avoir lieu prochainement. Bonne écoute à toutes et à tous !AurélieEpisode enregistré le 23 février 2021.
Pour ce 2ème épisode, je me suis rendue chez Yoann Lang, qui vit depuis 10 ans dans le sud des Landes à côté d’une parcelle de 7 hectares qui a été utilisée pendant 50 ans pour de la monoculture de maïs. Après des années de traitements chimiques et de labour intensif, cette parcelle est désormais en jachère depuis 8 ans. Yoann a le projet – un peu fou - de créer ici un havre de biodiversité pour répondre aux besoins de son territoire tout en prenant soin de la Terre. Yoann souhaite recréer un écosystème complet, avec des arbres, buissons, champignons, animaux, des légumes et des plantes en tous genres, notamment médicinales, mais aussi des fruits rares, comme les baies de goji, du citron caviar ou du citron yuzu. Il prévoit également de la spiruline, des ruches, du café. En bref, son idée est de répondre autant que possible aux besoins des gens par une production locale, écologique et naturelle, sans aller chercher les produits à l’autre bout du monde.Il a passé des années à mûrir ce projet. Au-delà de la nourriture produite localement, Yoann souhaite organiser des rencontres et événements avec les habitants et prévoit d’embaucher des salariés à moyen terme. Cet épisode a été tourné en extérieur, et si on tend l’oreille, on peut entendre le chant des oiseaux. J’espère qu’il vous plaira, et que vous serez vous aussi contaminé par l’énergie de Yoann qui soulève des montagnes pour mener à bien son projet.Liens relatifs à cet épisode :Le site de la Forêt de Higas : https://www.foretdehigas.fr/Retrouvez ici le lien helloasso pour soutenir le projet de YoannHumans by Nature, collectif qui soutient Yoann dans la réalisation de son projetBonne écoute à toutes et à tous !AurélieEpisode enregistré le 21 février 2021.
Dans ce premier épisode, je vous emmène à Forges, en Seine-et-Marne, au Campus de la Transition, un lieu d’enseignement, de recherche et d’expérimentation créé en 2018 par un collectif d’enseignants-chercheurs, d’entrepreneurs et d’étudiants. Leur volonté : promouvoir une transition écologique, économique et humaniste pour relever les enjeux de notre siècle. Le Campus de la Transition innove dans les contenus de ses enseignements, mais aussi dans la manière de les enseigner. L’expérience de l’apprenant se poursuit bien au-delà du seuil de l’amphi. Les enjeux d’une transition écologique concernent autant nos têtes que nos cœurs et nos corps.Cet épisode a été tourné lors d'une journée portes ouvertes du Campus. Dorothée de Courson, trésorière du campus en charge des formations professionnelles, nous explique l'origine de ce lieu atypique, ainsi que les missions et projets en cours. Je la remercie vivement pour son éclairage, tout comme je remercie Guy Perier et Joseph Billaud, qui m'ont tous deux apporté leurs témoignages et leurs liens par rapport au Campus. Guy vient de terminer une formation en ligne proposée par le campus, et Joseph vit sur place avec sa femme Armelle, depuis le mois de novembre 2020.Liens relatifs à cet épisode :  Pour en savoir plus sur le Campus : https://campus-transition.org/Cliquez ici pour accéder aux contenus du parcours Résilience et Transition dont je parle dans l'épisodeFin 2019, le Campus de la Transition avait été mandaté par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, pour piloter l’élaboration d’un livre blanc sur l’Enseignement supérieur à l’heure de la transition écologique et sociale. De cette demande est né le Manuel de la Grande Transition, fruit d'un travail collectif et publié en octobre 2020. Bonne écoute à toutes et à tous !AurélieEpisode enregistré le 6 février 2021.